Pic de Guadeloupe

Le Pic de Guadeloupe


Les études et suivis réalisés par les agents du Parc national de la Guadeloupe le prouvent : la population du Pic de Guadeloupe (Melanerpes herminieri) est en expansion sur la Basse-Terre. Il y colonise de nouveaux milieux où il n'était pas présent auparavant, à l'exemple des Monts Caraïbes où les observations ne cessent de progresser depuis 2011.

Quatre fois par an durant la période de reproduction (avril-mai), les services du Parc national chargés depuis 2009 d'assurer le suivi des dynamiques de population de l'espèce prospectent aujourd'hui 13 parcours d'une longueur de 1 à 2 kilomètres chacun. Ce dispositif sera bientôt complété en forêt marécageuse et dans les Grands Fonds.

Un joyau de notre patrimoine

Parmi les oiseaux de notre archipel qui compte 14 espèces endémiques des Petites-Antilles, le Pic de Guadeloupe (Melanerpes herminieri), est le seul strictement attaché à la Guadeloupe et le seul représentant de la famille des pics dans toute les Petites-Antilles.

Joyau du patrimoine naturel de la Guadeloupe -et c'est à ce titre que le Parc national lui prodigue la plus grande attention-notre « toto-bwa » (ou « tapè ») est lié aux milieux boisés, que ce soit la forêt humide de montagne, la forêt inondée du bord de mer, ou la forêt sèche de basse altitude.

Il répugne à survoler les espaces déboisés sur plus de deux ou trois kilomètres. ce qui explique probablement qu'il n'ait jamais colonisé tout l'archipel. Ce comportement doit inciter à la préservation ou à la reconstitution des couloirs forestiers, ainsi qu'à la lutte contre la fragmentation des massifs forestiers.

Parc national de la Guadeloupe Montéran - 97120 Saint-Claude

guadeloupe-parcnational.fr/fr

 
Nous avons 7 invités en ligne



User Menu

Reseau sociaux

Ressources

Sondage

Sondage Radio
 

Portail radio © radiokarata.com.